Lors de procès, la fréquence des sourires des femmes et des hommes qui témoignent est-elle la même? Quel est l’effet de leur sourire sur leur crédibilité? Voilà deux des questions auxquelles Jacklyn E. Nagle et ses collègues ont tenté de répondre.

Dans leur étude exploratoire publiée en 2014, à l’aide des témoignages de 32 hommes et femmes lors de véritables procès, Nagle et ses collègues ont codé la fréquence des sourires et la crédibilité des témoins à l’aide du Witness Credibility Scale. Alors que les femmes ont habituellement tendance à plus sourire que les hommes, les résultats ont indiqué que la fréquence des sourires des femmes et des hommes qui témoignent lors de procès ne présente aucune différence statistiquement significative. De plus, les résultats ont indiqué que les hommes apparaissent davantage dignes de confiance et que les femmes qui sourient apparaissent significativement plus sympathiques que les hommes qui sourient et que les femmes qui ne sourient pas. Toutefois, les femmes qui souriaient n’apparaissaient pas plus sympathiques que les hommes qui ne souriaient pas.

Comme toutes autres études exploratoires, celle de Nagle et ses collègues a ses limites. Par exemple, le nombre de témoignages analysés était petit et le codage a été fait à l’aide d’observations en direct. De plus, puisque des témoignages lors de véritables procès ont été utilisés, leur durée et leur nombre de mots n’étaient pas contrôlés.

En conclusion, les résultats de cette étude indiquent que l’efficacité des témoignages peut être affectée positivement ou négativement si les témoins présentent ou non des sourires conformément aux stéréotypes sociaux. Malgré ses limites, cette étude était la première à utiliser des témoignages lors de véritables procès afin d’étudier l’effet des sourires des femmes et des hommes qui témoignent sur leur crédibilité.

Référence :
Nagle, J. E., Brodsky, S. L., & Weeter, K. (2014). Gender, Smiling, and Witness Credibility in Actual Trials. Behavioral Sciences and the Law, 32(2), 195-206. doi : 10.1002/bsl.2112

Partager : / / /
POURQUOI UN BLOGUE?

Au cours des quarante dernières années, la communication non verbale a fait l’objet de milliers d’études scientifiques. Toutefois, leur méconnaissance laisse la place à des fausses croyances. Le blogue du Centre d'études en sciences de la communication non verbale est donc consacré à la diffusion de billets de vulgarisation scientifique sur la communication non verbale.

ARCHIVES